Le cinéma d'horreur français-Partie 2

Publié le par Travis Touchdown

a_l-interieur_aff.jpg

 

Suite de notre dossier sur la France et son cinéma d'horreur ! 

Il est triste de voir que ce cinéma malgré ses grandes qualités reste aussi peu connu,peu de réalisateurs osent franchir le pas et tourner un bon film d'horreur...Pourquoi ? La faute tout d'abord à un système français très frileux à ce niveau. Hormis "French Frayeur", boite de canal+ si ma mémoire est bonne, très peu de boites se décident à financer un film d'horreur. Encore une fois, pourquoi ? Ce n'est pas dans la tradition française...la france ne fait pas ce genre de film. La france est habitué à la "nouvelle vague", à des Klapisch etc...

On associe vite un style de film à un pays, ce qui sous entend pour beaucoup que d'autres pays ne peuvent pas faire le même type de film. Raisonnement à mon avis un peu bancal. Prenons Amer par exemple, ce film réalisé par deux français si je ne me trompe pas, est un Giallo. Qu'est ce qu'un Giallo ? C'est (en résumant très succinctement) un style de film mélangeant : du fantastique, du policier, de l'horreur et de l'érotisme. Ce style est purement Italien. On doit à ce style des films comme le chat a neuf queues de Argento ou bien les frissons de l'angoisse toujours de Argento. Amer est donc un pur Giallo et pourtant il est français, cela en fait il un mauvais film ? Et bien non, le film est excellent et sait puiser dans tous les codes de ce style pour en faire une oeuvre unique et magnifique.

Je m'égare...Revenons en à notre sujet ! Premier film ! 

poster_Frontieres_Poster_3.jpg

 

Frontière(s) : Film réalisé par Xavier Gens.

Et la vous allez me dire : Mais c'est en anglais ? Et je vais vous répondre que oui et que c'est voulu car avant de parler du film je brièvement parler du succès des films d'horreur français.

La majorité de ces films ne trouvant pas de public en France se voient vendus en DVD dans des pays étrangers. Les USA etant un des principaux pays consommateur de ces films. Et que se passe t-il la bas ? Les films cartonnent. Le public est présent et en redemande...

Conséquence ? Beaucoup de réalisateur français partent dans ces pays pour pouvoir tourner en paix. Voila pour la digression sur le fait que l'affiche soit en Anglais, le film étant purement français ( il y a Samuel le Bihan dedans...) mais a trouvé plus de reconnaissance aux Etats-Unis.

Revenons sur le film, quel est donc son histoire ? Le film fait suite aux évènements ayant amené Le Pen au second tour des élections. Alors que l'extrême droite monte au pouvoir, un groupe de jeune commet un braquage et décide de fuir en passant la frontière. Ils se séparent avant de partir et décident de se rejoindre avant la frontière dans une petite auberge.

frontiere_s_frontieres_2006_reference.jpg

 

Ce film, à défaut d'être un des meilleurs en son genre est vraiment représentatif du malaise de l'époque. Une véritable rage bouillonne et beaucoup de réalisateurs ont besoin d'extérioriser tout cela derrière la caméra. Xavier Gens est de ceux la. Le film par le biais d'un retour du nazisme nous montre bien cette peur que beaucoup de français ont eu, l'arrivée au pouvoir du fascisme. Il est certain que le film à coté de cela reste trés classique, pourtant si on le remet dans son contexte, beaucoup de moment dans le film sont trés symbolique. Nous pouvons prendre l'exemple de la réunion pour manger avec le "Père"(sorte de nazi complètement malade), ce moment voit toute la famille reunie ainsi qu'une des jeunes qui vient de se faire capturer, cette jeune est arabe. Cette scène avec donc la figure du père en tant que chef peut être vu comme une sorte d'allégorie de la France, en ce sens que chaque participant à la table n'est que le représentant de son genre. Cette allégorie nous montre donc cette France se faisant envahir par ce nazisme, ne représentant au final qu'un ignoble xénophobisme.

Je vous amène donc à aller voir ce film en le remettant avant toute chose dans son contexte.

3655983sihso.jpg

 

La Horde : Réalisé par Yannick Dahan et Benjamin Rocher

La Horde...comment décrire ce film...bonne question. Commençons par l'histoire.

Suite au meurtre d'un des leurs, une bande de flics décident de se venger et d'aller tuer la bande responsable de la mort de leur collègue.C'est en pleine nuit qu'ils se dirigent donc vers l'immeuble des tueurs.

Je previens de suite, ne cherchez pas de discours social ou un quelconque message dans ce film. On est dans le divertissement pur ou comme on aime à le dire on est dans un film BADASS ! 

 

 

Je ne peux que vous inviter à la voir ! Et de suite ! Tout est excellent dans ce film. Les dialogues sont savoureux (on est quand même dans le langage de banlieue...) et les acteurs sont vraiment excellent. De plus La horde est un très bel hommage aux jeux vidéos du genre. Les codes sont la, l'immeuble,les zombies qui attaquent, un groupe de survivant et une seule sortie. Le film puise dans énormément de références mais cela ne l'empêche pas d'avoir sa patte, son originalité. Les acteurs incarnant des personnages très marqué voir même cliché, ce qui ne dessert en rien le film ! Au contraire le coté badass du film n'en est que plus renforcé. Mention spécial à...zut j'ai oublié son nom dans le film, bon on va l'appeler Moustache-Man (c'est le monsieur ci-dessous), qui durant une des dernières scènes du film nous fait vivre un moment culte.

la-horde-de-yannick-dahan-et-benjamin-rocher-4139907mfpra_1.jpg

 

Je ne peux que vous conseiller de vous acheter le DVD et de regarder ce film. Un argument ? C'est rare de voir des zombies se faire exploser la tête avec du free-fight ! 

 

calvaire.jpg

 

Calvaire : Réalisé par Fabrice Du Welz

Chanteur itinérant, Marc Stevens, aprés avoir terminé son spectacle dans une maison de retraite, il décide de reprendre la route. Seulement durant son voyage il tombe en panne au milieu de nulle part. Il se fera aider et trouvera refuge dans l'auberge de Mr. Martel, encore fragile après la perte de sa femme.

Que dire de ce film ? Autant pour La Horde on était dans le divertissement pur autant ici nous sommes surtout dans une démarche de réflexion. Le film nous narre l'histoire de ces deux hommes complètement brisés par la vie. L'un n'a aucune attache, se refuse à en avoir tandis que l'autre au contraire tente par tous les moyens de combler un vide émotionnel assez fort. Le tout accompagné par des visuels magnifiques. Le plan final dans la neige est d'une beauté saisissante.

b0069502_173554.jpg

 

Résumer le film en tant que simple film d'horreur est extrêmement réducteur. Ce n'est même pas un film d'horreur, on est plus dans le drame humain. Chaque personnage dans le film est un être que la vie a cassé. Pourtant on le classe vite dans le cinéma d'horreur et la preuve je le fais en vous le proposant dans ce dossier. Il y a une raison, il en suit tout de même les codes. Les situations sont inscrites dans celles des films d'horreur. La forme est donc similaire mais surtout pas le fond. La force de ce film réside dans cet aspect très Kafkaïen, ce moment ou les lieux n'ont plus de liens entre eux. Ces situations qui en temps normale nous sembleraient totalement folles prennent d'un seul coup une légitimité, un sens. Voila la force du film, nous faire rentrer dans un monde, ou tout nous semble morale, logique alors qu'au fond de nous nous savons que ce n'est pas le cas. Calvaire fait partie de ces films qui dérangent, ces films qui laissent mal à l'aise. Il ne faut pas s'arreter sur cette impression et creuser pour découvrir un film d'une beauté mais aussi d'une tristesse énorme. 

Fabrice du Welz étant à mes yeux un réalisateur à suivre. Il nous prouvera son talent encore une fois avec Vinyan mais ça c'est une autre histoire...

 

Calvaire conclue donc notre deuxième partie ! J'espère vous avoir donné envie de voir ces films. Je vous donne donc rendez-vous pour la troisième et dernière partie de ce dossier !

Portez vous bien !

 


Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Le Tchèque 29/11/2010 12:11


Ah! La Horde. J'ai vraiment bien aimé ce côté badass dedans, sans prise de tête. Les personnages sont des tueurs, et les scènes de free fight m'ont vraiment fait délirer (je m'attendais pas à ce
genre de truc dans un film de zombies).
Après je ne dirais pas que les acteurs sont excellents, mais plus qu'ils sont bien dans leurs rôles (mention spéciale pour le petit vieux et le gitan).
Pour le reste, je n'ai pas vu malheureusement.


Travis Touchdown 29/11/2010 12:51



Surtout le gitan ! Ce film est vraiment décomplexé et c'est ce qui fait sa force. Il faut pas chercher plus loin. Le film n'a pas la prétention de faire un truc profond. Il fait un film Badass
totalement assumé et c'est sa force à mes yeux. Cela aurait pu être casse gueule mais ils ont assez bien fait leur truc pour que ça ne soit jamais ridicule.



Bruce Kraft 28/11/2010 23:15


Pas mal même si je suis plus réservé sur la Horde...A noter aussi "Vinyan" de Fabrice du Welz même si le film reste moyen.


Travis Touchdown 29/11/2010 00:08



Vinyan va faire partie de la troisième partie du dossier et je le trouve pour ma part vraiment excellent.